A lire

Digitick : les pratiques douteuses du leader de la billetterie en ligne

Publié par le 2 février 2016

digitick billetterie

Billetterie dématérialisée : au service de la culture ?

Comment rendre l’accès aux salles de spectacle (théâtre, opéra, danse, musique…) plus simple en s’ancrant dans les usages actuels des consommateurs ? Tentant de répondre à cette question, les opérateurs de billetterie dématérialisée fleurissent sur la toile.

Pour les professionnels du spectacle, l’offre est attractive : ces opérateurs de billetterie proposent de créer du lien avec le client et de faire un relai de promotion en utilisant idéalement les nouveaux media, dont Internet, moyennant une mise en place simple et un coût relativement raisonnable. Et côté client, quoi de plus pratique que d’obtenir un aperçu des actualités des salles de spectacle et de pouvoir acheter ses billets en ligne, au lieu d’éplucher les programmes des salles individuelles et d’appeler les services de réservation un à un ?

L’un des autres avantages de ces opérateurs de billetterie en ligne est qu’il devient possible d’offrir de la culture vivante. Passionnés de chant lyrique ou de théâtre contemporain peuvent offrir des bons cadeaux que leurs destinataires pourront convertir à leur guise en heures de découvertes et de culture.

Les bénéfices sont donc évidents : plus de visibilité pour les salles et les artistes, un accès facile et démocratique aux événements culturels, et de multiples opportunités de partage et de découverte.

Là où le tableau se fait moins idyllique, c’est lorsque qu’un de ces opérateurs, sensément au service de la culture, décide de s’approprier l’argent des amateurs de culture et d’arts vivants pour remplir son propre compte en banque, et interdire, sous couvert de conditions générales à la limite de l’abus (et, bien entendu, aussi peu explicites que possible) l’accès aux salles aux particuliers avides de découvertes artistiques.

C’est le cas en particulier de Digitick, opérateur bien établi sur le marché de la billetterie, qui se garde bien de faire la publicité des méthodes contestables qu’il emploie pour récupérer l’argent des amateurs qui souhaitent diffuser autour d’eux leur amour des arts vivants.

Digitick : arnaque aux bons cadeaux

Digitick les arnaqueurs de la billetterie dématérialisée

Si vous vous rendez sur le site de Digitick, vous vous verrez proposer la possibilité d’offrir un bon cadeau à la personne de votre choix.

La pratique du bon cadeau étant bien établie sur Internet, vous supposerez naturellement qu’il s’agit d’un avoir (par exemple, d’un montant de 100€), dont l’heureux bénéficiaire, ami, collègue ou membre de votre famille pourra créditer son compte pour acquérir lors des quelques prochains mois, deux places d’opéra, puis une place de concert, et enfin, deux places pour la Comédie Française. Après tout, on a rarement l’occasion d’acheter en une seule fois pour 100€ de places de spectacle.

Ce n’est malheureusement pas exactement le cas. Ce qui va se passer en réalité, c’est que vos proches vont s’offrir deux places de théâtre pour un total de 25 euro, et les régler sur le site au moyen de leur carte cadeau. Le mois suivant, ayant entendu parler d’un spectacle de danse contemporaine, ils retourneront sur le site de Digitick pour régler avec les 75 euro qui leur restent… Et se verront refuser le paiement, car « le bon a déjà été utilisé ». Ils perdront ainsi 75% de la valeur de la carte cadeau.

Vos requêtes, lorsque vous appellerez le service client pour venir en aide à votre ami désemparé, n’aboutiront pas, car, selon le service client « c’est écrit dans les conditions générales de vente, à l’article 5.4 : ils doivent être utilisés en une seule fois ».

Digitick : 75% des profits pour l’opérateur

Le cas est bien réel et tristement loin d’être isolé chez Digitick : une petite recherche sur Internet (Forum Que Choisir, page du site d’avis Custo sur Digitick) révèle que bien des clients ont rencontré les mêmes déboires, et la même indifférence de la part de l’entreprise Digitick, qui se cache derrière des conditions générales de vente (CGV) abusives qu’elle évite soigneusement de mettre en avant lors de votre achat… Tout comme elle omet de signaler au destinataire du bon cadeau lors de sa réservation que le solde ne sera plus utilisable et qu’il s’apprête à perdre 75% de la valeur de son cadeau.

Contactée, la direction de Digitick nous a assurés que tout est fait pour pallier ce désagrément et rembourser les clients lésés. Mais nos nombreux appels au service client en janvier 2016 ont rencontré une fin de non-recevoir, et révèlent l’absence actuelle de solution. Digitick se refuse à émettre un communiqué sur le sujet pour le moment. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Digitick utilise le prétexte de ses CGV pour instaurer des conditions défavorables pour ses clients (particuliers ou professionnels) sur lesquelles elle omet de communiquer par ailleurs (voir à ce sujet l’article de Ma Gestion Billetterie sur les modifications de frais de réservation de Digitick qui avait abouti à une baisse des préventes pour certains concerts).

Notons que chez les concurrents de Digitick, fort heureusement, une éthique plus stricte est de mise. Selon une étude effectuée par My Open Tickets (cluster dédié à la filière de la billetterie), toutes les autres billetteries qui proposent des bons cadeaux offrent d’utiliser la carte cadeau en plusieurs fois, si besoin. Cette pratique est celle la plus communément admise chez les émetteurs de carte cadeau (d’où la confusion des clients de Digitick d’ailleurs). Ticketmaster, Carrefour Spectacles, Ticketac et France Billet semblent donc être des choix plus sains.

Que vous soyez un particulier ou un professionnel du spectacle vivant, si vous cautionnez le fait qu’un opérateur de billetterie – qui affiche 1,21 euro de commission sur la vente d’un bon cadeau – récupère en réalité 75 euro sur le dos des amateurs de culture, Digitick est l’opérateur qu’il vous faut. Dans le cas contraire, adressez-vous à un de ses nombreux concurrents.

Edition en date du 8 février 2016

Digitick a souhaité répondre à notre article en proposant une solution aux clients lésés. Le solde non utilisé des Bons Cadeau peut désormais être recrédité sur le compte via le service client (le service a été mis en place cette semaine et fonctionne correctement, selon la rédaction de maGestionBilletterie, blog sur lequel la direction de Digitick a exercé son droit de réponse).

N’hésitez donc pas à faire appel au service client si vous êtes dans le cas évoqué dans cet article.

Camille Alcover

A propos de Camille Alcover

Comment concilier exigence artistique et envie de rendre l'art accessible ? Amatrice d'art, c'est surtout avec ses yeux de spécialiste de la stratégie, du marketing et des marques que Camille promène son regard impertinent sur le monde de la Culture, pour trouver des solutions à ces questions très actuelles. camille@cultureveille.fr

One Comment

  1. Digitick

    3 février 2016 at 17:28

    Bonjour,

    Nous regrettons sincèrement les déboires qu’ont pu rencontrer certains de nos clients détenteurs de chèques cadeaux, auxquels vous faites référence dans votre article du 2 février.
    En tant que leader de la billetterie en ligne, comme vous le soulignez vous-mêmes, nous devons nous montrer exemplaires en particulier lorsqu’il s’agit d’offrir un accès à la culture vivante.
    Nous tenons à apporter la précision suivante à vos lecteurs : les clients qui nous contactent au sujet d’un solde inutilisé de leur chèque cadeau reçoivent un code promo leur permettant d’utiliser le solde ultérieurement. Ce solde non utilisé par ses clients reste sur un compte d’attente pour une utilisation future et n’est donc pas comptabilisé par Digitick comme un quelconque « profit ». Si une réponse contraire a été apportée par notre service clients, nous nous en excusons et nous engageons à rembourser les clients lésés, comme le précise votre article. Nous avons également pris les mesures nécessaires pour qu’en toute hypothèse une telle erreur ne se reproduise plus.
    Digitick s’engage en outre à fluidifier le mode de fonctionnement de ses chèques cadeaux dans les semaines à venir afin d’en assurer à ses clients la plus grande souplesse possible d’utilisation.

    Cordialement,
    L’équipe Digitick

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer