A lire

André Malraux espérait faire naître, dans chaque département, une Maison de la culture

Publié par le 25 février 2016

Impulsées par André Malraux, les maisons de la culture ont fleuri à travers la France : au Havre en 1961, à Bourges en 1964, à Grenoble en 1968…

«André Malraux espérait faire naître, dans chaque département, une Maison de la culture», rappelle Charles-Louis Foulon, historien et co-auteur du Dictionnaire Malraux (CNRS Editions). C’était l’un des objectifs du décret du 24 juillet 1959. «La Maison de la culture est un établissement polyvalent qui visait à matérialiser la démocratisation de la culture, sous une double acception : réduire les écarts sociaux dans son accès (mais une culture d’excellence portée par des acteurs professionnels) et réduire l’écart entre Paris et la province (« ce mot hideux de province » du discours de Malraux à Amiens)», définit Philippe Poirrier, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Bourgogne.

C’est le musée du Havre, dirigé par Reynold Arnould dans une commune communiste, qui est utilisé pour ouvrir la première Maison de la culture (MC) en 1961.

Lire la suite sur: next.liberation.fr

Lire aussi : La première « cathédrale » de la culture a cinquante ans

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *