A lire

Aznavour, Johnny et Chimène Badi subventionnés en tant que «jeunes créateurs»

Publié par le 24 juillet 2016

Les aides versées par les sociétés de producteurs censés encourager la création, bénéficient aussi aux artistes bien installés.

C’est ce qu’on appelle sur Internet l’effet Streisand. En répondant par communiqué à un article du Lanceur, la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP) a attiré l’œil des médias sur le sujet. Si, comme l’affirme la SCPP, 84% des aides qu’elle attribue vont aux «jeunes talents», les plus fortes sommes sont versées à… Chimène Badi ou encore Charles Aznavour.

Pour faire simple (mais ça ne l’est pas), les droits des producteurs de musique sont gérés par deux sociétés différentes, la SCPP et la Société des producteurs phonographiques français (SPPF). Ces droits sont ceux perçus pour la réutilisation des musiques ou clips vidéo ainsi que la copie privée.

Lire la suite sur : next.liberation.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *