A lire

A la Bnf, innovation rime avec hackathon

Publié par le 26 novembre 2017

hackathon bnf innovation données musicales 2017

La semaine de l’innovation publique se termine. Elle aura confirmé une tendance : l’époque est à la co-construction et à la collaboration entre acteurs publics et privés… Ainsi qu’avec des créatifs de tous bords. Innovation rime donc avec Hackathon : en mettant en commun les cerveaux féconds de développeurs, designers et gens de la culture, le format se prête bien à la génération d’idées neuves.

Le Ministère de la Culture s’y prêtait en début de semaine avec un Hackathon Culture & tourisme. Ce weekend, c’était au tour de la Bibliothèque Nationale de France de tenter l’exercice. Le thème choisi peut sembler incongru : il s’agissait d’innover autour de… la musique. Étrange pour une bibliothèque? Pas tant que ça, quand on sait que l’institution archive notamment toutes les partitions jamais éditées en France. Deezer, la Sacem et l’INA qui mettaient à disposition leur répertoire, étaient également de la partie.

Matthieu Bonicel, directeur de l’innovation à la BNF

Pendant 24h non-stop, 70 participants réunis en 8 équipes ont travaillé à fouiller, bidouiller et combiner l’énorme masse de données proposée par ces grands acteurs de la musique. L’objectif : innover bien sûr, mais aussi amener la culture au plus près du public avec de nouveaux services qui seront mis à disposition des usagers de la BNF, notamment par le biais de Gallica, la Bibliothèque numérique.

Car ici, pas question de laisser les projets s’évanouir dans la nature. La direction de l’institution, et particulièrement son service innovation, s’intéressent au plus haut point aux résultats de l’événement. L’équipe gagnante sera accompagnée et son projet se verra, à terme, intégré dans les futures améliorations de la plateforme en ligne Gallica. L’an dernier, une première édition du Hackathon avait accouché de Gallicarte, service de géolocalisation des documents. Après un an d’incubation au sein de la BNF, petite pousse est devenue grande. Ainsi, la solution va être intégrée sur Gallica.fr d’ici la fin de l’année.

Karl Pineau, membre de l’équipe Musiviz

Cette année, c’est MusiViz qui s’est vu récompensé. Partant du constat de la difficulté à effectuer une recherche sur une base de données de documents musicaux, le projet propose d’attribuer des caractéristiques spécifiques à ceux-ci. Longueur où encore catégorie – s’agit-il d’une interview ou d’un morceau de musique baroque ? – viendraient enrichir les données liées aux enregistrements… Et par là faciliter le travail de recherche.

Une solution à suivre, donc, qu’on peut s’attendre à retrouver d’ici peu sur la plateforme en ligne. Et si organiser un Hackathon c’est bien, intégrer rapidement des innovations au service du public dans une grande institution, c’est encore mieux.

Camille Alcover

A propos de Camille Alcover

Comment concilier exigence artistique et envie de rendre l’art accessible ? Amatrice d’art, c’est surtout avec ses yeux de spécialiste de la stratégie, du marketing et des marques que Camille promène son regard impertinent sur le monde de la Culture, pour trouver des solutions à ces questions très actuelles. camille@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer