A lire

Ile-de-France : moins de Culture, plus de Sécurité

Publié par le 27 juin 2016

Novembre 2015. Suite aux attaques terroristes qui ont ensanglanté Paris, les pouvoir publics et les politiques érigent la culture comme moyen de « contre-attaque massive contre le terrorisme et l’obscurantisme ». En Ile-de-France, Valérie Pécresse fait campagne pour la présidence sous la bannière de « l’ambition culturelle retrouvée », avec des propositions telles qu’une « augmentation de 20% du budget culture ».

Le budget prévisionnel pour 2016, le premier signé par la présidente nouvellement élue de la région, est aujourd’hui disponible sur le site « open data » de l’Ile de France. Cultureveille est allé regarder le détail des chiffres pour comprendre si ces déclarations ont été suivies d’effets.

Valérie Pécresse IDF Culture campagne
L'une des promesses de campagne de Valérie Pécresse dans la course à la présidence de la région Ile-de-France

Un budget Culture en baisse de 11% en Ile-de-France

Avec un budget prévisionnel de 88,8 millions d’Euro en 2016, contre 99,8 M€ de budget prévu en 2015, la culture accuse une baisse de son budget de 11%, contre +20% annoncés pendant la campagne. Si les +20% avaient été respectés, le budget 2016 se serait établi aux alentours de 120 millions d’Euros : c’est donc un « écart » significatif de 30 M€ qui s’établit entre les promesses électorales et le budget réellement proposé.

Cette baisse est d’autant plus significative qu’elle s’inscrit en rupture après plusieurs années ininterrompues d’augmentation du budget de la culture en Ile-de-France. Entre 2011 (première année de publication des données détaillées du budget) et 2015, le budget était ainsi passé de 89,4 M€ à 99,8 M€, soit une hausse moyenne annuelle de 2,8%, sous la présidence PS de Jean-Paul Huchon.

Budet de la Culture en région IDF 2011-2016
Evolution du budget de la culture en région Ile-de-France entre 2011 et 2016 (échelle en millions d'Euro)

Les perdants du budget IDF 2016 : moins de constructions et d’aménagements ; un coup porté à la création

En entrant dans les détails du plan, on distingue les grands perdants de cette baisse plannifiée. Premières concernées, les constructions et aménagement de lieux culturels. De 21,8 M€ en 2015, celles-ci (réparties entre les musées, les médiathèques et les lieux de création et de diffusion de la culture) passent à 8,9 M€, soit un plongeon vertigineux de près de – 60 %.

La région a annoncé une hausse de l’investissement, et s’est dotée de différents fonds, dont un « fonds d’aide à la création cinématographique et audiovisuelle » de 8 M€. Ce serait un signal encourageant si, dans le même temps, le budget alloué au « soutien à la création et à l’industrie cinématographique et audiovisuelle » ne s’était contracté de plus de 60%, passant de 14,4 M€ en 2015 à 5,4 M€ en 2016, soit une baisse de 9 M€, que le nouveau fonds de 8 M€ ne suffit pas à endiguer. D’autant que d’autres crédits alloués au secteur (les actions culturelles cinématographique et audiovisuelle, et le soutien aux organismes associés) sont dans le même temps sérieusement grevés de leurs budgets.

Budget de la Culture en région IDF dédié au cinéma et à l'audiovisuel 2015 - 2016
Budget dédié au cinéma et à l'audiovisuel dans le budget Culture de l'Île-de-France, exprimé en millions d'Euro

Au-delà du cinéma et de l’audiovisuel, c’est la création qui est généralement mise en péril. Le soutien à la création et à la diffusion numérique se voit par exemple amputé de plus de 40% de son budget, passant de 4,2 M€ à 2,4 M€ entre 2015 et 2016. L’aide aux lieux de fabrique perd elle 85% de son budget, passant de 2,7 M€ à 0,4 M€.

Cette baisse avait déja été dénoncée par le SNSP (Syndicat National des Scènes Publiques), dans une lettre à la présidente de la commission Culture ; il met aussi en péril l’action de partenaires régionaux tels qu’ARCADI, qui accuse une baisse de son budget de 17%, du fait d’une moindre contribution de la région. Un fonds régional des talents émergents est créé avec une dotation de 1 M€ : suffira-t-il à soutenir la création en Ile-de-France ?

De même, un mystérieux « fonds d’investissement pour la culture » de 8,8 M€ est créé : une belle dotation dans ce budget en baisse, dont on n’a pas encore de précisions sur l’application.

Dans un contexte de restriction budgétaire, les grands gagnants sont la sécurité, l’enseignement supérieur et le sport

Le budget 2016 pour l’intégralité de la région Île-de-France est en baisse par rapport à 2015. Il passe de 4,7 à 4,0 milliards d’Euro, soit une contraction de 14% en 2016 par rapport au budget prévisionnel de l’année précédente. Ce contexte de rigueur budgétaire – qui s’inscrit dans le cadre d’austérité qui marque l’ensemble des finances publiques, et  fait également suite à un audit plus que sévère (bien que controversé) de la région par le cabinet Ernst&Young, qui en avait pointé les « nombreux dysfonctionnements » – permet de relativiser les -11% du budget culturel de Valérie Pécresse.

Pour autant, tous les postes de dépense ne sont pas pareillement affectés. La sécurité tire son épingle du lot et se voit dotée d’un budget en hausse de 44% (passant ainsi du 14,3 M€ à 20,5 M€ en 2016). Un petit montant certes, mais qui n’est pas négligeable quand on sait que la sécurité n’est pas une compétence régionale. Malgré de belles déclarations en matière de lutte contre le terrorisme en IDF, il semble que la répression l’emporte sur la prévention.

Les sports et loisirs, ainsi que l’enseignement supérieur, sont également favorisés, avec des hausses respectives de 25% et de 36% de leurs budgets, qui leur permettent de s’établir à 45,7 M€ et 102,9 M€.

Un manque de transparence sur les chiffres qui profite aux effets d’annonce des politiques

Annonce budget culture 2016 Ile-de-France
Des budgets culturels 2016 annoncés par la région Île-de-France comme "en hausse" par rapport à 2015

Etonnamment, lorsqu’on réalise l’exercice d’analyse, ces données ne concordent pas tout à fait avec celles annoncées par la région. Le budget prévu de 88,7 M€ pour la culture en 2016 ne serait pas en baisse de 11% mais… en hausse de 6,6%. Pour prendre un exemple, si la région s’accorde bien sur un budget dédié à la construction et à l’aménagement de lieux de création et de diffusion de 6,25 M€ en 2016, elle y voit une hausse de + 7,9% par rapport à 2015 (quand les chiffres prévisionnels 2015 sur ce même poste s’établissaient à 13,9 M€, soit une baisse de 55% en 2016).

C’est l’absence de communication sur les budgets réalisés qui explique cet écart. La région se targue d’une progression du budget culturel par rapport aux chiffres réalisés en 2015, quand les seules données disponibles publiquement – celles des budgets dits « primitifs » (les budgets prévisionnels) – affirment l’inverse. Un vide plutôt pratique pour les élus, qui sont ainsi libres d’annoncer les chiffres qui les favorisent. A quand la publication des chiffres réalisés ?

Camille Alcover

A propos de Camille Alcover

Comment concilier exigence artistique et envie de rendre l'art accessible ? Amatrice d'art, c'est surtout avec ses yeux de spécialiste de la stratégie, du marketing et des marques que Camille promène son regard impertinent sur le monde de la Culture, pour trouver des solutions à ces questions très actuelles. camille@cultureveille.fr

One Comment

  1. Astrid

    9 décembre 2016 at 01:04

    Article très intéressant ! Tous les budgets ayant été désormais votés pour 2016, avez-vous pu avoir la réponse à votre question finale ?

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *