A lire

Quand les festivals travaillent main dans la main

Publié par le 3 avril 2016

festival weather main dans la main

Comment le changement de date d’un festival américain a-t-il déclenché un schisme logistique sans précédent dans le printemps des festivals parisiens ? Le cas se produit cette année et pousse le secteur à travailler main dans la main.

A l’origine, une simple formalité : pour rester aligné sur le Memorial Day qui survient chaque dernier lundi de mai aux USA, l’énorme festival Sasquatch, dans l’État de Washington, est décalé d’une semaine. Jusque-là, rien de bien grave, si ce n’est que son imposant line-up monopolise une bonne partie des artistes de la scène indie qui font les plateaux de la plupart des festivals mondiaux. De ce fait, d’autres événements, certes incontournables mais ne disposant pas de la force de frappe du paquebot américain, s’arrangent pour ne pas se retrouver en concurrence sur le même créneau afin de monter leurs programmations sereinement. C’est le cas du Primavera de Barcelone, qui bascule à son tour la semaine suivante, et enclenche un jeu de dominos qui bouscule le calendrier parisien. “Historiquement, Villette Sonique s’est toujours baladée sur la période fin mai/début juin, explique son programmateur Étienne Blanchot. On cherche à rester dans cette dynamique indie, entre Primavera et Kilbi en Suisse, un peu avant ou après, pour s’échanger certains groupes. On a dû s’adapter cette année, et revenir sur le dernier week-end de mai.”

lire la suite sur : tsugi.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *