A lire

Forum des Innovations Culturelles : penser la culture de demain

Publié par le 27 avril 2018

Du 9 au 11 avril 2018 a eu lieu la 2ème édition du Forum des Innovations Culturelles (FIC) organisé par l’association Québec numérique. Cet événement s’inscrit dans le cadre de la Semaine numérique de Québec, au même moment que le plus grand événement numérique francophone d’Amérique du Nord : le Web à Québec (WAQ). Cette simultanéité révèle une ambition double : créer du lien entre culture et numérique, mais aussi positionner le Québec comme un acteur du Web au niveau international. Retour sur 3 jours intenses qui ont permis de lever le voile sur le futur de l’innovation culturelle.

photo chapelle

L’ambition du FIC : créer des ponts entre culture et numérique

L’objectif de cet événement d’envergure est de créer et d’approfondir les liens entre les secteurs du numérique et de la culture francophones. Car la culture a besoin du numérique et le numérique a besoin de la culture. Québec numérique a ainsi invité des représentants de toute la province du Québec, de France et de Belgique à venir se rencontrer et échanger sur leurs pratiques.

Interview de Marine Leparc, Chargée de projet Culture/NumériQc à Québec numérique et coordinatrice du Forum des Innovations Culturelles

Agir pour le numérique, telle est la devise de Québec numérique. Cet organisme à but non lucratif est mandaté par le Ministère de la Culture et des Communications du Québec pour accompagner les acteurs culturels dans leur transition numérique. Cette action s’inscrit plus largement dans le cadre du Plan culturel numérique du Québec lancé en 2014 qui prévoit un investissement de 110 millions de dollars réparti sur 7 ans pour aider le secteur culturel à investir le monde du numérique et permettre au Québec de se positionner à l’international.

Une volonté plus générale de positionner le Québec sur le web mondial

A l’occasion d’une conférence avec les représentants des Ministères de la Culture de Belgique, de France et du Québec, Dany Gilbert, directeur des programmes et du développement culturel numérique, a précisé les priorités du Ministère de la Culture et des Communications du Québec concernant le numérique : l’accompagnement et l’appropriation des acteurs. Car le virage numérique est avant tout humain. Le Ministère souhaite accélérer la formation des acteurs et créer un véritable écosystème avec des structures têtes de réseau.

photo principale article FIC

Parmi les nombreux sujets abordés pendant ces trois jours au Musée de la civilisation et à la Chapelle du Musée de l’Amérique francophone, il a été question de données et de métadonnées. Moins d’un an après la publication d’un rapport de l’Observatoire de la culture et des communications qui fait état de la difficulté d’accéder aux données permettant de comprendre le comportement culturel des Québécois, le Ministère de la Culture et des Communications souhaite mettre en place une véritable culture de la donnée. C’est en harmonisant et en opérant des données de qualité que le Québec pourra se positionner face aux géants du Web. Les sujets liés au Web sémantique, à la codification internationale et à l’interopérabilité des métadonnées ont ainsi été abordés.

Parmi les initiatives présentées tout au long du FIC, l’expérience de mutualisation des données du Quartier des spectacles de Montréal a fait figure d’exemple. En mars 2017, une centaine de statisticiens ont croisé et analysé des millions de données anonymes fournies par 21 établissements culturels qui composent le Quartier des spectacles de Montréal. Une expérience d’harmonisation et de mutualisation inédite qui leur a permis de modéliser des profils types de visiteurs et des comportements d’achat. Chaque structure s’est ensuite approprié les résultats pour adapter sa stratégie de fidélisation. Une belle expérience de mutualisation d’établissements culturels qui montre qu’il est possible de travailler à plusieurs sur le sujet épineux des données personnelles.

Stratégie numérique en action : l’exemple du Musée de la civilisation

Au-delà des sujets techniques, la question des usages a largement été abordée pendant le Forum des Innovations Culturelles. Les usages des visiteurs mais aussi les usages des salariés des structures culturelles qui utilisent le numérique au quotidien.

Interview d’Ana-Laura Baz, coordinatrice de l’engagement numérique au Musée de la civilisation

Ana-Laura Baz, coordinatrice de l’engagement numérique au Musée de la civilisation, a animé un atelier sur la première stratégie numérique du réseau muséal au Québec. Au-delà des différentes initiatives qui ont été mises en place par le Musée pour faire vivre des expériences nouvelles aux visiteurs, Ana-Laura Baz est revenue sur les clefs de succès de sa stratégie en interne. Transversalité des actions, développement des compétences et confiance envers le numérique sont les maîtres mots de son action. Pour que le numérique se diffuse, il est important que chaque salarié puisse se l’approprier.

Tous les salariés du Musée de la civilisation ont ainsi été mobilisés. Ils ont été accompagnés en fonction de leurs besoins et incités à porter des projets. Pour faciliter la circulation de l’information et la veille sur ce qui se passe ailleurs, le Musée a mis en place deux fois par mois des pauses café de 45 minutes qui se déroulent sur le temps de travail et qui permettent aux salariés d’échanger sur leurs projets liés au numérique, ou d’écouter un expert extérieur. Un groupe facebook privé a par ailleurs été créé pour les 200 salariés.

Marie Tretiakow

A propos de Marie Tretiakow

Toujours à l’affût de nouvelles idées, Marie aime aider les projets à se développer. Coordinatrice générale de la plateforme de mécénat culturel participatif Proarti pendant 5 ans, elle s’est spécialisée dans la recherche de financements publics et privés, la communication digitale, le conseil et l’accompagnement d’acteurs culturels variés. Marie s’intéresse de près aux nouveaux modèles de la culture, du numérique et de l’économie sociale et solidaire. marie@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *