A lire

Genève : Le déficit de l’Etat met en péril la Nouvelle Comédie

Publié par le 1 septembre 2015

Les députés doivent se prononcer sur leur participation de 45 millions de francs au futur théâtre de Genève. La situation financière du Canton pourrait faire pencher la balance en sa défaveur.

L’avenir de la Nouvelle Comédie, actuellement entre les mains des députés genevois, était déjà fragile. Depuis l’annonce, en fin de semaine dernière, du déficit de quelque 200 millions de francs qui frappe le Canton, il est plus incertain que jamais.

Car si la Ville a approuvé en mai dernier, à une large majorité, un crédit de 98 millions de francs pour la réalisation du théâtre sur l’esplanade de la future gare des Eaux-Vives, le Canton, qui doit participer à la facture à hauteur de 45 millions, se montre plus frileux.

Poursuivre la lecture sur: www.tdg.ch

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *