A lire

Grenoble, la déception de l’écologie culturelle

Publié par le 2 juin 2016

Le metteur en scène Joël Pommerat exprime sa stupeur au sujet de la politique «libérale et populiste» menée par Eric Piolle et la municipalité.

De passage une semaine à Grenoble à la maison de la culture (MC2) pour jouer notre spectacle Ça ira (1) Fin de Louis, j’ai eu la stupeur de découvrir le rapport à la culture de personnes que je pensais les plus attachées à défendre sans réserve une politique ambitieuse : les hommes et les femmes du parti écologiste les Verts (alliés à ceux du Parti de gauche).

Le maire, Eric Piolle, et son adjointe à la culture, Corinne Bernard, tous deux en place depuis deux ans, m’ont fait désespérer un peu plus encore de la situation politique de notre pays par leurs actions, et leurs propos, à peu près équivalents dans la teneur et dans le fond à ce qui se passe partout ailleurs en France.

Ma déprime et ma sidération sont à la hauteur de mes espoirs déçus… Mon cri du cœur aujourd’hui c’est : «Oh non ! Pas eux aussi !»

Lire la suite du texte de Joel Pommerat sur : www.liberation.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *