A lire

Hart Weekend : un weekend de création entre Art et Numérique

Publié par le 1 mars 2016

Les 5 et 6 mars prochains a lieu le weekend « Hart » : 48 heures dédiées à l’entreprenariat culturel au carrefour entre art et numérique. Objectif ? Faire émerger de nouveaux projets artistiques intégrant les apports de la révolution digitale. Ces projets auront ensuite l’opportunité d’être accompagnés dans la durée par des professionnels des deux secteurs afin d’en faciliter la concrétisation.

Hart weekend - art et digital nouvelles technologies

L’ambition du Hart Weekend : faire bouger les frontières de l’interaction entre les mondes de l’art et du numérique

Le point de départ de ce projet, c’est un constat : celui que les nouvelles technologies digitales impactent profondément le secteur artistique. Il ébranle nos modes de pensée et permet une intersection des disciplines inconnues jusqu’alors : une œuvre de spectacle vivant peut ainsi donner lieu à une captation qui la transformera en un objet virtuel – peut-être interactif ou cristallisé dans une œuvre plastique – qui sera reproductible et distribuable quasiment à l’infini, projetable éventuellement sur d’autres supports telle que la façade d’un bâtiment… Les interactions et les collisions possibles sont innombrables.

Ces nouvelles possibilités interrogent profondément le rapport du créateur à son œuvre, comme celle du public à la création : comme le souligne par exemple une étude OpinionWay, une part croissante du public, y compris et surtout parmi les jeunes générations, utilise Internet pour accéder à la culture ; dès lors, comment s’emparer de cette possibilité pour atteindre le public de façon engageante et pertinente ? Cette intrusion du numérique a aussi de sérieux impacts économiques : quel modèle de rémunération pour les auteurs lorsqu’une œuvre se diffuse via des supports virtuels ? Quid de la rémunération des artistes et autres ayants droits ?

Le monde de l’art n’en est qu’aux balbutiements de sa réflexion autour des transformations qui seront nécessairement apportées par les nouvelles technologies à toutes ses disciplines. Le weekend Hart a l’ambition, en amenant à la table des étudiants et des idées fraîches issues à la fois des milieux de la culture, de la création, des nouvelles technologies et du monde marchand, de faciliter des rencontres et donc des projets qui seront peut-être demain les pionniers de ce nouveau monde.

Eric Minh Cuong Castaing - art et digital nouvelles technologies

Deux jours, trois passionnés, 10 écoles

Du samedi matin au dimanche soir, 10 équipes pluridisciplinaires de 5 à 6 étudiants chacune, tous issus d’écoles synonymes chacune d’excellence dans leur domaine (ENSAD, les Gobelins, HEC, ENS, ICART, ENSBA, l’école 42, e-artsup, Condé et Strate) se réuniront dans les locaux de l’école 42 pour se pencher conjointement sur ces questions et inventer de nouvelles formes d’expression. Projets libres ou bien suggérés – une réflexion autour d’un objet, application ou autre destinée à l’interaction entre le public et les bâtiments dans le cadre de la prochaine Nuit Blanche sera notamment proposée – auront un peu moins de 48 heures pour émerger.

A l’initiative de ce weekend, on trouve trois amis et professionnels passionnés d’art, de nouvelles technologies et de transmission : Alexandre Cadain, co-fondateur de la galerie d’art singulière XPO art studio et directeur de programme à l’ENS ; Nicolas Laugero Lasserre, collectionneur d’art urbain, directeur de l’ICART et de l’espace Pierre Cardin et président fondateur d’Artistik Rezo ; et Stéphane Madoeuf, agent d’artiste et professeur à HEC, où il dirige notamment le Master « Digital Business Management ».

Une belle initiative qui, tout comme celle de l’ADAMI et de son weekend créatif (à venir en mars également), pourrait voir l’émergence de projets novateurs qu’on espère découvrir prochainement. L’équipe organisatrice n’exclut d’ailleurs pas d’autres éditions de l’événement, ni la déclinaison du format vers celle d’un incubateur de projets culturels et digitaux.

Faire bouger les frontières de l'interaction entre art et nouvelles technologies

Pour plus d’information, envoyer un email à hartweekend@gmail.com ou consultez la page Facebook du Hart Weekend.

Camille Alcover

A propos de Camille Alcover

Comment concilier exigence artistique et envie de rendre l'art accessible ? Amatrice d'art, c'est surtout avec ses yeux de spécialiste de la stratégie, du marketing et des marques que Camille promène son regard impertinent sur le monde de la Culture, pour trouver des solutions à ces questions très actuelles. camille@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer