A lire

« Il y a un microcosme parisien qui n’était pas satisfait », dit Fleur Pellerin

Publié par le 18 février 2016

L’ancienne ministre de la Culture fait le point sur son action, une semaine après son remplacement par Audrey Azoulay.

Après un an et demi passé au ministère de la Culture, Fleur Pellerin confie avoir préféré porter une « vision de gauche, plus réformiste » de la culture, consistant à « contribuer à la promotion de la jeunesse ». Une manière de s’opposer à l’autre vision qui « consiste à se dire que la culture est l’excellence de ce qui existe déjà, continuer à distribuer des subventions aux mêmes personnes et considérer qu’il faut entretenir le lien affectif avec les milieux culturels ». En résumé, elle se sentait « plus utile en inaugurant une médiathèque à Mondeville plutôt qu’à une avant-première ou une inauguration au Grand Palais ou au Centre Pompidou ». Une critique contre certains lobbies culturels qu’elle parachève ainsi : « Il y a sans doute un microcosme parisien qui n’était pas satisfait de ce que je faisais ».

Lire la suite sur: www.rtl.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *