A lire

La blockchain pourrait redonner aux musiciens le pouvoir sur leurs royalties

Publié par le 29 février 2016

« I’ve got the power ! » chantait en 1990 le groupe de musique allemand Snap. Pourtant, ses membres étaient loin d’avoir le pouvoir sur leurs royalties, redistribuées au compte-gouttes par leur label Arista Records.
La chanteuse Imogen Heap veut changer la donne en développant Mycelia, une plate-forme de distribution de musique décentralisée, basée sur le blockchain. Elle permettra à ses utilisateurs de payer directement des artistes, qui pourront suivre en détail les données de partage de leurs chansons en ligne.

Lire la suite sur: www.usine-digitale.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *