A lire

La culture au bord de l’explosion à Grenoble

Publié par le 28 janvier 2016

Budget en baisse, festivals annulés, absence de concertation… A Grenoble, la municipalité écologiste s’est mise à dos les acteurs de la culture qui sont au bord de la révolte.

« Rares sont ceux qui osent parler, mais à Grenoble tous les acteurs de la culture sont consternés, scandalisés », affirme le responsable d’une structure culturelle. « Mais on a tous peur d’être la prochaine victime ». Tout a commencé un an après les élections municipales. Quand le nouveau maire Vert Eric Piolle et son équipe ont décidé de « tout mettre à plat » dans la politique culturelle.

Lire la suite sur: mytoc.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

One Comment

  1. rosine

    29 janvier 2016 at 15:49

    A Grenoble comme à Lyon, un hebdo intitulé  » Le petit bulletin » faite chaque semaine le tour de l’actualité  » culturelle »; le numéro 1000 sur toute la hauteur d’une moitié de page présente une publicité : «  Agenda culturel des évènements grenoblois » et tout à côté en blanc sur fond beigeâsse «  Grenoble culture(s) », sont mentionnés : le musée de peinture, la casemate, le nouveau théâtre ste marie d’en bas, les noms de ces institutions subventionnées donc par la ville,des dates et aucune nouvelle infos ( ex la gratuité des concerts du cabaret frappé ??? ).
    Cette publicité est très, très inquiétante, non seulement elle oublie un nombre de salle important : le Petit 38, le Petit Théâtre, le théâtre 145, le théâtre de poche … et la MC2 :  » les cultureux  » ? mais, en plus, elle nous invite à considérer comme une évènement culturel la vente annuelle des déclassés des bibliothèques … Non contents d’exclure,( finalement de clouer au pilori ..) les auteurs de cette pub font également l’impasse sur des évènements ( alors que par ailleurs ils annoncent le cabaret frappé, la fête des tuiles.. ) comme: le festival Regards croisés, le festival des arts du récit, sans parler des Détours de Babel qui font un extraordinaire travail d’éducation populaire. La suppression de la subvention aux Musiciens du Louvre ne pas pas choquée outre mesure, beaucoup moins que l ‘appel à une société organisatrice de spectacles, liée à un élu, pour l’organisation de la fête des tuiles …dans ces temps où c’est l’obscurité qui vient , il fallait allumer les théâtres,  » notre » municipalité fait tout le contraire et cette pub est une provocation. Je suis très inquiète .

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *