A lire

Le cœur de la culture italienne bat plus vite

Publié par le 1 mars 2016

Des dispositions pour les jeunes, de nouvelles politiques en faveur du patrimoine, un budget augmenté de 27 % par rapport à 2015…

Selon le gouvernement italien, soutenir la culture, c’est lutter contre la radicalisation et le terrorisme.

Délaissé par la politique au cours de ces dernières décennies, le secteur de la culture en Italie a vu son budget annuel se réduire comme peau de chagrin. Mais, depuis l’arrivée au gouvernement en février 2014 de Matteo Renzi et de Dario Franceschini, ministre des biens culturels et du tourisme, la voici promue comme vecteur de cohésion sociale et source de développement économique.

La lutte pour le retour de l’envie de culture au pays de Dante s’annonce cependant ardue. Selon une étude de l’Istat (1) en effet, 18,25 % des Italiens n’ont eu aucune activité culturelle en 2015, 58 % n’ont pas ouvert un livre, 68,3 % ont déserté les musées et 80 % n’ont pas été au théâtre.

Lire la suite sur: www.la-croix.com

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *