A lire

Le FN et la culture : sale temps pour l’élitisme

Publié par le 7 novembre 2015

Malgré son changement de style, le parti d’extrême droite préfère toujours le patrimoine à la création.

En 1992, nous avions demandé à des chefs du Front national leurs goûts en matière de culture. Ils avaient surtout évoqué leurs dégoûts. Du rock d’abord, « cette musique syncopée et assourdissante, une escroquerie intellectuelle », selon Bruno Gollnisch. Aujourd’hui, c’est une autre musique. Marion Maréchal-Le Pen se trémousse en boîte de nuit, David Rachline, le maire de Fréjus, s’éclate sur de l’électro, Stéphane Ravier, élu à Marseille, entre en transe sur du hard rock. Tout cela, à lire dans l’enquête que Marion Van Renterghem a consacré à la culture du FN en région Paca.

Poursuivre la lecture sur: www.lemonde.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *