A lire

Le mécénat, ténor du rayonnement de l’opéra de Nice

Publié par le 12 mai 2017

Et si je recevais, un soir, à l’opéra ? Je pourrais peut-être aussi offrir quelques places de spectacle à mes salariés. Ou une visite de la diacosmie. En outre, je verrais le logo de ma boîte sur tous les programmes. En échange, je verse une somme.

Cela s’appelle du mécénat. Une manière élégante autant qu’efficace de s’approprier utilement le théâtre lyrique niçois autrement que par l’achat « sec » de billets d’accès à un concert, un ballet, un opéra.

Selon un triptyque haut de gamme : j’ai de l’argent, j’aime les arts, donc je les aide. Car tous les dons récoltés grâce à ce patronage, sont directement réinjectés dans les productions de l’opéra niçois.

Lire la suite sur : www.nicematin.com

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer