A lire

Le milieu de l’art en quête d’écoresponsabilité

Publié par le 23 janvier 2019

Réduire leur empreinte carbone est une préoccupation croissante des musées qui multiplient les initiatives.

La récente exposition au Palais de Tokyo à Paris de Tomas Saraceno, plasticien investi depuis toujours dans l’écologie, témoigne d’une préoccupation partagée par de nombreux artistes : que leur œuvre créatrice puisse s’inscrire dans une démarche respectueuse de la planète. La question n’est pas anecdotique : le contrôle de température nécessaire à la conservation des œuvres et le concept même d’exposition temporaire paraissent en effet difficilement conciliables avec la notion de durabilité, d’où l’accusation parfois assénée de « greenwashing » (écoblanchiment).

Lire la suite sur : lemonde.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *