A lire

Le ministre russe de la Culture préfère la propagande à la vérité historique

Publié par le 1 novembre 2016

Vladimir Medinsky, ministre de la Culture de la fédération russe, est historien de formation. Cela ne l’empêche pas d’avoir une drôle de conception de la vérité historique…

Vladimir Medinsky, venu à Paris le 19 octobre dernier pour inaugurer le « centre spirituel et culturel orthodoxe », quai Branly, est ministre de la Culture de la fédération russe depuis 2012 et officiellement docteur en histoire. Quant à savoir si c’est un historien, c’est une autre histoire… Sa thèse intitulée « Défauts d’objectivité des savants étrangers dans l’étude de l’histoire russe des XV-XVIIe siècles », soutenue en 2011, ne cesse d’agiter la communauté savante, le président d’un syndicat universitaire ayant déclaré que ce travail était « un travail de pure propagande qui ne résiste pas à la critique ».

Lire la suite sur : www.telerama.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer