A lire

Le numérique a-t-il tué les histoires ?

Publié par le 19 février 2019

L’Incubateur du Patrimoine, initiative du Centre des Monuments nationaux, lance la 1ère édition des Rencontres de l’Incubateur du Patrimoine.

Rendez-vous le 20 février 2019 à 18h30 pour une première conférence : jeunes entrepreneurs, institutions, entreprises ou encore Incubateur culturel, participez à cette première édition autour du storytelling !

Intervenantes :

Laurence Giuliani, fondatrice de la start-up Akken
 Coline Debayle, fondatrice d’Artips
– Mélanie Bourdaa, maîtresse de conférences en sciences de l’information & de la communication

Modératrice :

Camille Alcover, rédactrice en chef de Cultureveille

Les histoires ont une importance cruciale dans l’enfance. Les recherches en neurosciences ont prouvé l’importance des récits dans la construction du cerveau. Les contes qu’on lui lit avant de s’endormir vont l’aider à se forger un système de valeur et d’interdits. Si on laisse un enfant seul, à jouer avec ses poupées, ses personnages, ses jeux de construction, et qu’on l’observe, on se rend compte rapidement qu’il va se raconter ses propres histoires, concevoir un scénario, s’approprier tout un imaginaire…

Nous, les adultes, ne prenons plus forcément le temps d’imaginer nos propres histoires. Mais il nous reste les livres ! Les récits nous font voyager, imaginer, apercevoir des mondes alternatifs, de nouveaux futurs possibles… Cette capacité d’imagination, que nous tirons en grande partie des histoires fictives que nous avons entendues ou lues. Nous la tirons également des histoires que nous allons voir : au théâtre, au cinéma… Elle vient également des expériences que nous vivons, qui nous emmènent au-delà du réel.

Les histoires nous permettent de nous extraire du réel. A ce porpos, Albert Einstein a dit : « la logique vous mènera d’un point A à un point B. L’imagination vous emmènera où vous voulez. » [slide / image citation] Les histoires, et l’imaginaire, sont cruciales à l’homme. Mais elles sont aussi cruciales pour l’espèce humaine : c’est ce qui nous permet de nous projeter, d’avancer. Grâce à cette imagination, nous pouvons concevoir un futur alternatif, meilleur.

Aujourd’hui cependant, on se rend compte que les enfants comme les adultes ont de moins en moins accès aux histoires. Nous lisons, notamment, de moins en moins. Ceci est en partie dû à l’arrivée du numérique. Quand les enfants s’ennuient, on les met devant une tablette. Quand nous, adultes, nous nous ennuyons (dans les transports en commun par exemple), nous lançons un jeu vidéo sur notre téléphone portable. Nous avons accès à une quantité infinie d’information, nous sommes hyperconnectés, mais que sont devenues les histoires ? Ou est passée l’imagination ? Le numérique a-t-il tué les histoires ?

En savoir plus

Vous pourrez suivre en vidéo et direct la conférence en revenant sur cette page et sur les réseaux sociaux de Cultureveille #RencontresIncubPatrimoine

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *