A lire

Le street marketing au service des artistes

Publié par le 21 octobre 2015

Contrairement au marketing traditionnel, le marketing culturel ne cible pas de simples consommateurs, il cible des personnes dotées d’une sensibilité. Par le prisme de l’art, il nous dévoile son esthétisme, laissant presque de côté sa valeur initiale, la quête du profit via la publicité.

A travers l’exemple de deux campagnes aux allures différentes, mycommunitymanager.fr nous montre comment la culture arrive à garder sa voix et continue de rayonner dans un monde toujours plus envahi par la publicité.

Poursuivre la lecture sur: www.mycommunitymanager.fr

Aurélien Guillois

A propos de Aurélien Guillois

Quand il s'agit d'agir dans le secteur culturel, Aurélien n'en est pas à son coup d'essai ! Co-fondateur d'un bureau de production dans le spectacle vivant, gestionnaire d'entreprises culturelles, spécialiste en communication 2.0 et en marketing digital, le profil atypique d'Aurélien lui permet d'avoir un regard décomplexé et pertinent sur le développement des entreprises culturelles. Toujours à la page sur les tendances de l'entrepreneuriat et les outils du web, il anime aujourd'hui des formations pour les professionnels des arts et de la culture. aurelien@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *