A lire

Le théâtre, pour s’évader de la prison la plus sécurisée de France

Publié par le 25 janvier 2016

La Maison Centrale d’Arles est un établissement pénitentiaire particulier. Une des neuf prisons françaises qui hébergent les condamnés aux peines les plus longues. 135 détenus y vivent chaque jour l’enfermement, 230 personnes y travaillent, et si la préoccupation essentielle est la sécurité, la surveillance, il s’agit également d’y préparer une lointaine sortie, et d’éviter la récidive.

Il est donc question, puisqu’ils sont enfermés sans perspective tangible de sortie, même provisoire, que leur séjour entre ces très hauts murs soit vivable, et que leur violence y soit apprivoisée.

A la Maison Centrale d’Arles, le théâtre a déjà accompli ce petit miracle. A la fois modeste et immense, parce qu’il dit, mieux que tout, ce que le rapport à la culture et à l’art peut changer. 

Lire l’article sur: www.journalzibeline.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *