A lire

Les professions artistiques et culturelles sont des générateurs de bonheur

Publié par le 12 juillet 2018

A l’invitation de la Maison Professionnelle du Spectacle Vivant, l’équipe de Cultureveille proposera des comptes-rendu, interview vidéo et live-tweet des débats en direct de la semaine professionnelle du Festival d’Avignon.

Quel avenir pour la protection sociale et la formation professionnelle ? Dans ce troisième débat sur « le prix de la solidarité professionnelle », François-Xavier Albouy, professeur et directeur de recherche de la Chaire Transitions démographiques, transitions économiques partenaire du groupe Audiens, Catherine Perret, membre du Bureau confédéral de la CGT, Thierry Teboul, directeur général de l’Afdas et Daphnée Tepper, Project Director, Creative Skills Europe sont revenus sur les principaux enjeux de la formation professionnelle et de la protection sociale en France, en Europe et dans le monde.

semaine professionnelle du spectacle vivant avignon 2018

A l’ère du numérique, de nouvelles compétences apparaissent et impliquent de nouveaux besoins en formation. Selon François-Xavier Albouy, le choc technologique en cours va changer profondément les postes de travail. Pour nous y préparer, l’enjeu de la formation est essentiel.

D’après Catherine Perret, la formation est aussi un enjeu de taille car elle est source d’émancipation. Prise en charge par l’employeur sur le temps de travail, elle doit permettre de se projeter dans la vie et de percevoir la possibilité d’une évolution, d’une mobilité professionnelle.

Elle permet ainsi de gagner en qualification et donc en rémunération. Les fondamentaux de la formation professionnelle sont cependant en train d’être revus en profondeur par la réforme en cours d’examen au Sénat.

« Une réforme antisociale et un non-sens économique total »

Catherine Perret, à qui on a confié la mission de participer aux négociations sur la réforme de la formation professionnelle, revient dans cette interview sur les principaux éléments alarmants de cette réforme : évolution du rôle des OPCA, suppression du CIF, individualisation des droits à la formation.

Interview de Catherine Perret, membre du Bureau confédéral de la CGT, à la Maison Professionnelle du Spectacle Vivant à Avignon

Réinventer la protection sociale du 21ème siècle

Selon François-Xavier Albouy, il convient de prendre en compte un phénomène majeur de notre époque contemporaine : le vieillissement de la population. En 40 ans, nous avons gagné 10 ans d’espérance de vie. Il est donc important d’adapter les structures de santé et de penser les retraites différemment. Car même si nous vivons plus longtemps, l’espérance de vie en bonne santé n’augmente pas et nous restons tous pessimistes sur la durée de notre vie. La longévité serait donc incompatible avec la croissance. Pour tenter de répondre à cette question, des chercheurs se sont intéressés à la notion de bonheur. D’après leur étude, le bonheur serait lié à trois facteurs : s’adonner à une activité la plus altruiste possible, se soucier de soi pour rester en bonne santé et acquérir de nouveaux savoirs. François-Xavier Albouy se demande donc si la possibilité de compléter sa retraite par une activité rémunérée ne serait pas une des clefs de réponse à l’augmentation de la longévité.   Retrouvez dans son interview sa position sur le sujet ainsi que sa vision de la protection sociale universelle.

François-Xavier Albouy, professeur et directeur de recherche de la Chaire Transitions démographiques, transitions économiques, à la Maison Professionnelle du Spectacle Vivant à Avignon

Les professions artistiques et culturelles sont des générateurs de bonheur

Si l’on reprend les trois critères du bonheur présentés par François-Xavier Albouy, les professions artistiques et culturelles sont « des générateurs de bonheur ». Mais ce n’est pas tout. En France, elles inspirent les autres pays et les autres secteurs grâce à l’existence et au maintien du modèle de l’intermittence. D’après Catherine Perret, le modèle de l’intermittence pourrait aider à répondre aux enjeux de la pluriactivité. La pluriactivité des travailleurs indépendants et de tous ces jeunes qui multiplient les emplois sans contrat stable. Cela permettrait de les protéger des aléas de la vie, de les inciter à se former tout en leur laissant la possibilité de choisir leur mode de travail.

Retrouvez les principaux enjeux de la formation professionnelle en Europe dans cette interview de Daphnée Tepper, Directrice de projet à Creative Skills Europe. Des besoins en compétences à la sécurisation des parcours, elle revient sur les tendances de la formation professionnelle en Europe.

Daphnée Tepper, Project Director, Creative Skills Europe, à la Maison Professionnelle du Spectacle Vivant à Avignon

Marie Tretiakow

A propos de Marie Tretiakow

Toujours à l’affût de nouvelles idées, Marie aime aider les projets à se développer. Coordinatrice générale de la plateforme de mécénat culturel participatif Proarti pendant 5 ans, elle s’est spécialisée dans la recherche de financements publics et privés, la communication digitale, le conseil et l’accompagnement d’acteurs culturels variés. Marie s’intéresse de près aux nouveaux modèles de la culture, du numérique et de l’économie sociale et solidaire. marie@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *