A lire

Pour Noël, shoppez culturel

Publié par le 13 décembre 2016

Ah Noël, cette grande célébration de la folie mercantiliste…. Ce grand moment d’interrogation aussi : pour papy, une cravate ? Pour tata, une écharpe ? Pour cousin, un parfum ? La période est souvent synonyme d’une accumulation de cadeaux génériques ; et si l’intention touche, le cadeau lui-même sonne un peu creux.

Alors, comment redonner de la valeur au cadeau, faire en sorte qu’il véhicule un sens ? Comment lui conférer ce « supplément d’âme » ? Pour Virginie Martin-Robin, la fondatrice de Shop at the Museum (qui a actuellement un « corner » éphémère au Bon Marché Rive Gauche), c’est dans des objets artistiques et culturels que se trouve la réponse.

Shop at the Museum - boutique en ligne produits dérivés musées
Capture d'écran de la page d'accueil de Shop at the Museum - boutique en ligne produits dérivés musées

Shop at the Museum, genèse d’une aventure entrepreneuriale et culturelle

« A force de chercher des idées originales de cadeaux, je me suis rendu compte que souvent ce sont les boutiques des Musées ou des Galeries d’art qui me proposent le plus beau choix d’objets singuliers, fun et arty. Mais pour autant, la recherche était longue et fastidieuse » déplore la fondatrice de l’entreprise. De cette frustration est née l’idée de Shop at the Museum, qui signifie littéralement « faîtes vos courses au musée ».

L’aventure a ainsi commencé avec un simple blog. Sur celui-ci, Virginie répertorie quelques-uns des objets les plus beaux, drôles ou percutants repérés dans les boutiques en ligne des musées. Assez vite, le blog développe son lectorat, et sa créatrice a donc l’idée de développer sa monétisation en facturant aux musées une petite commission sur les ventes qu’elle leur apporte (« affiliate marketing »). Puis, elle développe un système de place de marché, où les clients peuvent acheter directement les objets, qu’elle se charge ensuite de leur faire envoyer depuis les différents musées dont ils proviennent. L’avantage pour les clients : ils ne paient qu’une fois les frais de port.

Shop at the Museum - Vénus de Milo musée du Louvre
Sélection de reproductions "pop art" de la Vénus de Milo - produits RMN / le Louvre chez Shop at the Musuem

Mettre en avant les créateurs de produits dérivés culturels

Au-delà de l’aspect culturel des produits qui sont proposés par les musées, c’est la créativité des designers qui créent ces objets qui est mise en avant. « J’ai toujours été fascinée par le talent des créateurs qui sont à l’origine de ces objets. Les musées ont une véritable force dans le design, mais aussi dans le sourcing [processus de recherche, de sélection et d’approvisionnement] d’objets beaux, pertinents ». Shop at the Museum a donc pour ambition de donner la parole et de rendre visible ceux qui créent.

Shop at the Museum - collection Roy Lichtenstein
Shop at the Museum - collection de bijoux inspirés de Roy Lichtenstein

Si les musées ont une vraie capacité à dénicher ces objets et ces créateurs, il n’en va pas nécessairement de même avec leur commercialisation. La distribution des produits ne se fait que dans la boutique des musées. Tous n’ont pas une boutique en ligne, et quand ils en ont une, elle n’est pas nécessairement mise en avant par les établissements, qui ont d’autres actualités à communiquer. En ne vendant que par leurs canaux propres, ils se coupent donc de belles opportunités de vente.

A ces musées et ces créateurs, Shop at the Museum propose donc un nouveau canal de visibilité et de commercialisation. D’autant que Virginie, ancienne consultante en e-commerce, a une expertise précieuse à leur proposer… Présence en ligne et communication sur les réseaux sociaux n’ont en effet pas de secret pour elle. Elle avoue d’ailleurs bien volontiers développer essentiellement son activité par le biais des Facebook et autres Instagram, relais efficace permettant de toucher une cible bien précise.

Une boutique éphémère pour Noël… Et après ?

Si les canaux digitaux sont le média de prédilection de sa créatrice, Shop at the Museum s’est néanmoins installé dans une localisation bien physique pour Noël. C’est le Bon Marché Rive Gauche qui lui a en effet proposé une place de choix parmi ses corners plus permanents. Le plus parisien des grands magasins, qui a toujours eu un pied dans la culture, a demandé à la boutique d’effectuer une sélection d’objets colorés et de qualité, avec une forte dimension culturelle.

Ce n’est pas la première fois que Shop at the Museum ouvre un espace éphémère. En 2015 à la même période, la petite entreprise s’était un temps installée à la Gaîté Lyrique. Dans le cadre d’un événement musical, Virginie avait effectué une sélection d’objets liés à la musique. « Ces événements sont l’opportunité de raconter une histoire aux visiteurs. Je fais des sélections d’objets qui respectent une ligne éditoriale en relation avec le contexte. Ces objets ont un sens, et les « popup stores » sont l’occasion de le mettre en lumière ».

Emmanuel Delbouis et Virginie Martin-Robin - Shop at the Museum
Virginie Martin-Robin et Emmanuel Delbouis (Ministère de la Culture) au corner de Noël Shop at the Museum au Bon Marché Rive Gauche

Dans le respect de l’originalité des produits, mais aussi du message artistique que souhaitent véhiculer les musées, la jeune entreprise a donc développé une véritable expertise dans la sélection et la commercialisation d’objets qui ont un sens (et portent un message). Cette expertise est reconnue par les professionnels (de la culture ou d’autres domaines), qui sollicitent de façon croissante l’entreprise pour mettre en place des boutiques éphémères ou développer leur propre offre de produits dérivés à valeur ajoutée culturelle.

Clin d’œil de l’histoire, verra-t-on bientôt les musées eux-mêmes faire leurs courses auprès de Shop at the Museum ?

Merci à Emmanuel Delbouis du Ministère de la Culture et de la Communication pour la mise en relation et au Bon Marché Rive Gauche pour l’autorisation de prise de vues.

Camille Alcover

A propos de Camille Alcover

Comment concilier exigence artistique et envie de rendre l’art accessible ? Amatrice d’art, c’est surtout avec ses yeux de spécialiste de la stratégie, du marketing et des marques que Camille promène son regard impertinent sur le monde de la Culture, pour trouver des solutions à ces questions très actuelles. camille@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer