A lire

Nomination de Chloé Dabert à la direction de la Comédie de Reims, centre dramatique national

Publié par le 20 juin 2018

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, en plein accord avec Arnaud Robinet, maire de Reims, et Jean Rottner, président du conseil régional du Grand Est, a donné son agrément à la proposition de nommer Chloé Dabert à la direction de la Comédie de Reims, centre dramatique national.

Chloé Dabert est comédienne et metteure en scène, formée au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris. Elle travaille régulièrement à partir d’écritures contemporaines telles que celles de Dennis Kelly, Christophe Honoré, Roland Dubillard ou Lola Lafon. En janvier 2018, elle a mis en scène à la Comédie-Française « J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne » de Jean-Luc Lagarce. En juillet 2018, elle créera Iphigénie de Jean Racine lors de la 72e édition du Festival d’Avignon.

Faire de la Comédie de Reims une maison pour les artistes et les publics, ouverte et partagée, un lieu de rencontres, où l’on cultive la transversalité et la transmission, telle est son ambition qu’elle portera avec Sébastien Eveno, artiste associé au projet de direction. Elle propose ainsi de faire de ce théâtre un pôle majeur pour la création théâtrale, un lieu où l’expérimentation, la recherche, sont rendues possibles, pour des artistes émergents ou plus confirmés, de la région et d’ailleurs. Dans cette maison d’artistes, elle poursuivra son travail sur le rythme des écritures en travaillant sur des textes de Pier Paolo Pasolini et Jon Fosse, entourée d’un collectif artistique transversal, associant notamment le collectif des Hommes Approximatifs dirigé par Caroline Guiela Nguyen, ainsi que Christophe Honoré.

Chloé Dabert revitalisera les liens de la Comédie de Reims, ancienne maison de la culture, avec le public rémois et du Grand Est. Ainsi, la ville de Reims et ses quartiers seront le terreau des créations de plusieurs artistes du collectif. L’adresse à la jeunesse est au cœur de son projet, qui compte des propositions nombreuses en direction des publics scolaires de tous les âges. Dans le cadre du festival « Reims Scène d’Europe », elle souhaite développer la présence d’artistes étrangers dans la ville. Elle initiera un nouveau temps fort, le « Printemps numérique », questionnant les liens entre les nouvelles technologies, l’art et le spectacle vivant.

Source : culture.gouv.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *