A lire

«On voit l’environnement des festivals changer»

Publié par le 23 juin 2017

Luc Barruet, cofondateur de l’association Solidarité sida et directeur du festival à l’Hippodrome de Longchamp s’attend à «moins de monde que les années précédentes», tout en refusant de «s’y résigner». «Les raisons sont multiples, a-t-il estimé. La tendance est assez générale, entre les événements dramatiques qui continuent de se passer, ou la présidentielle très particulière, cela fait une année pas comme les autres.»

«On voit l’environnement des festivals beaucoup changer, avec des dizaines de nouveaux projets en France et notamment a Paris, qui sont de plus en plus concurrents», a-t-il poursuivi, en évoquant sans le citer le mastodonte américain Lollapalooza qui s’apprête à débarquer les 22 et 23 juillet sur le même hippodrome de Longchamp.

«Si on n’arrive pas franchement à trouver de nouveaux partenariats, à relancer le projet, cette tendance est amenée à continuer. Nous ne sommes pas encore en danger mais si on n’a pas la capacité à changer les choses, cela pourrait être un problème pour la suite», prévient-il.

Lire la suite sur : www.lefigaro.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *