A lire

« Partout, on voit surgir des maires décomplexés qui s’érigent en arbitres du goût culturel »

Publié par le 9 juillet 2016

Les festivals ont commencé, tout va bien. Pas de scandale en vue, pas d’intermittents du spectacle pour mettre le feu. La première représentation des Damnés, le 6 juillet, avec des nazis dans la cour du Palais des papes, fut un triomphe glaçant : Avignon est sur les bons rails. Aix-en-Provence, Arles, La Rochelle, Belfort ou Carhaix… Ces villes, et des dizaines d’autres, sont des volcans assoupis qui, pendant quelques jours, vivent une irruption créatrice. Un festival, c’est le quart d’heure de célébrité d’une localité.

Sauf qu’en ce moment, partout en France, ça se passe de plus en plus mal entre les élus locaux et ceux qui sont chargés de faire vivre cette création. A Avignon, par exemple, dont le budget culturel est en forte baisse et son école d’art en miettes.

Lire la suite sur : www.lemonde.fr

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *