A lire

Quand la culture se heurte aux frontières de la forteresse Schengen

Publié par le 7 février 2018

Tribune de Maria Daïf, Directrice Générale de la Fondation Touria et Abdelaziz Tazi/L’Uzine

Samedi 3 février, sept danseurs, danseuse et chorégraphes marocain.e.s étaient invité.e.s par le Festival Moussem Cities à Bruxelles à partager leur expérience de la danse contemporaine à Casablanca et au Maroc.

J’étais supposée animer ce débat, ce que je n’ai pas fait, ayant décidé de refuser l’invitation de mes amis et partenaires de Moussem.

Pour expliquer mon boycott, je leur ai envoyé le courrier ci-dessous.

Merci à mon amie et opératrice culturelle Khadija El Bennaoui d’avoir accepté de me remplacer et d’avoir partagé le courrier. Merci aux organisateurs Mohamed Ikoubaan et Patrick de Coster pour leur compréhension et soutien.

Lire la suite sur : huffpostmaghreb.com

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *