A lire

Un an après le Bataclan, aller au concert ne va plus de soi

Publié par le 7 novembre 2016

Le marasme post-attentats de Paris est oublié et les salles de concerts françaises ont dans leur ensemble retrouvé une fréquentation normale. Mais les étrangers ont déserté, et le public est devenu très volatil.

Depuis sa création en 2011, la version parisienne du festival Pitchfork accueille chaque année environ 50% de spectateurs venus d’autres pays que la France. Mais lors de sa récente édition 2016 – les 27, 28, 29 octobre derniers, soit moins d’un an après les attentats du 13 novembre –, ces étrangers avaient quasiment déserté. « Nous avons enregistré une baisse de 70% des tickets vendus hors de nos frontières, analyse Julien Catala, coproducteur de l’évènement. Pour pallier cette hémorragie, il nous a même fallu solder à moitié prix une partie des tickets le premier soir. »

Lire la suite sur : www.telerama.fr

Lire aussi : L’envie de spectacle vivant est revenue… mais pas partout

Cultureveille

A propos de Cultureveille

Média en ligne gratuit à destination des professionnels de la culture, Cultureveille.fr permet à tous de s’informer librement et en temps réel sur le secteur culturel. Les principaux sujets traités sont les nouvelles pratiques professionnelles et les politiques culturelles. contact@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *