A lire

L’expérience d’entrepreneuriat culturel que vous avez ratée en mai

Publié par le 24 mai 2016

Du 20 au 22 mai, nous organisions, en partenariat avec le Ministère de la Culture, et dans le cadre du forum Entreprendre dans la Culture, un Startup Weekend Culture. Avec le soutien d’Audiens et du cabinet GMBA Baker Tilly (spécialisé dans la culture et l’innovation), près de 100 apprentis entrepreneurs de la culture se sont réunis pour inventer les entreprises culturelles de demain. A la clef, des lots (incubation, conseil et formation) pour poursuivre l’aventure et monter leurs projets.

Si vous ne faisiez partie, ni des participants, ni des mentors, ni des partenaires, ni des bénévoles qui organisaient l’expérience, alors voici un retour en images sur ce weekend qui a déchaîné les enthousiasmes et permis de lancer de beaux projets.

startup weekend culture paris 2016 cultureveille

C’est quoi, le Startup Weekend Culture ?

Le Startup Weekend Culture, c’est une expérience de 54 heures qui réunit des professionnels, des étudiants, des développeurs, tous passionnés de culture, et animés de l’envie d’entreprendre.

Ils ne se connaissent pas ; certains ont une idée d’entreprise, d’autres non : en un weekend, ils vont présenter leurs idées, sélectionner collégialement les plus séduisantes d’entre elles, former des équipes, discuter, confronter, et développer des projets solides, où tous les aspects (partenaires, aspects budgétaires, facteurs-clefs de succès, public…) auront été pensés. Une équipe de mentors, issus des sociétés civiles, des grandes institutions culturelles ou des startups de la musique, de la billetterie ou autre, leur viendra en aide pour faire évoluer les concepts en projets concrets et robustes. Le tout dans une ambiance bienveillante, drôle, dynamique, mais aussi exigeante.

A la fin du weekend, un jury de professionnels prestigieux élira les 3 vainqueurs (cette fois-ci, 4 vainqueurs grâce à un coup de cœur du jury) et leur remettra des lots pour les aider à monter « pour de vrai » leur entreprise ou association.

41 « pitchs », 15 équipes formées

Le vendredi soir, après des jeux pour « briser la glace », les participants ont été invités à présenter leur idée en 1 minute, montre en main : plus de 40 d’entre eux ont ainsi choisi de délivrer leur discours de 60 secondes dans le but de convaincre le reste de l’audience. 2 bulletins de vote ont été remis à chacun des participants, après quoi une intense campagne s’en est suivie. 15 idées ont reçu suffisamment de votes pour continuer, et après une foire à l’embauche improvisée, elles se sont transformé en autant de projets.

Briser la glace - début du Startup Weekend Culture 2016
Pitchs Startup Weekend Culture 2016
Les pitchs du startup weekend Culture 2016

2 journées de travail intenses avec l’aide d’experts de la culture

Dès la formation des équipes, tous se sont attelés au défi qui les attendait : faire évoluer une idée encore fraîche en un vrai projet culturel entrepreneurial, modèle de fonctionnement à l’appui.

Samedi matin, l’arrivée des mentors et la tenue d’un atelier sur le « design thinking » a permis aux futurs entrepreneurs de se familiariser avec des outils professionnels et de confronter leur concept à l’œil bienveillant mais acéré d’experts du monde de la culture. Plus d’une vingtaine de spécialistes du droit de la propriété intellectuelle, de la billetterie, de la musique, de l’audiovisuel, du financement participatif ou autre se sont ainsi penchés sur les tables pour aider les projets à progresser. Un exercice source de remises en question, de réflexion… Et surtout, de spectaculaires progrès.

Le Petit déjeuner attend les participants pour le Startup Weekend Culture 2016
Petit déjeuner du Startup Weekend Culture 2016
Atelier Claire Chickly au startup Weekend Culture 2016
Atelier Claire Chickly au Startup Weekend Culture 2016
Les mentors en plein briefing sur la terrasse au Startup Weekend Culture 2016
Une équipe travaille au soleil pour le Startup Weekend Culture 2016

Et finalement, un jury prestigieux et 4 vainqueurs récompensés pour clôre ce weekend dédié à la Culture

Le jury attentif pour le Startup Weekend Culture 2016

Dimanche, c’est le rush final pour préparer les présentations à temps pour le jury. Chaque équipe opère ses arbitrages finaux tandis que les jurys arrivent sur les lieux. La tension devient palpable ; car à la clef, ce sont des places en incubateur, des formations de qualité ou bien du conseil personnalisé qui leur seront remis par les jurys et partenaires.

Philippe Tilly (Ministère de la Culture et de la Communication), Aude Merlet (Audiens), Michel Gire (GMBA Baker Tilly), Steven Hearn (Créatis), Sébastien Paule (Illusion et Macadam), Jean-Yves Klein (MECIC/ESC Dijon) et Laurence Le Ny (Orange) compose le jury qui s’installe face à la scène et aux écrans géants. Les 15 projets sont alors soumis à leur étude. Avec 8 minutes par projet (4 minutes de présentation, 4 minutes de questions-réponses), les candidats mettent leurs capacités de synthèse à l’épreuve pour convaincre un auditoire expert et pointilleux.

Le bilan du Startup Weekend Culture

Au lieu de 3 projets, ce sont finalement 4 qui seront récompensés, grâce à un « coup de cœur » du jury de dernière minute. Ravis, les gagnants découvrent leurs lots et commencent leurs projets d’avenir.

Mais les autres participants ne sont pas en reste. Un cocktail récompense tous et toutes de leur intenses heures de travail. Les cartes de visite s’échangent entre participants, mentors et membres du jury. Les remerciements pleuvent sur les mentors et les bénévoles. Le mot de la fin reviendra à une des participantes, qui déclare :

Gagnants du startup Weekend Culture 2016
Je n’ai rien gagné aujourd’hui. Mais j’ai découvert des personnes formidables et appris plus de choses sur moi et le monde culturel en quelques jours que je n’en apprends d’habitude en plusieurs mois. Et j’en repars avec de nouvelles compétences, et surtout, avec l’envie de faire avancer ce formidable métier qui est le mien : la culture

Camille Alcover

A propos de Camille Alcover

Comment concilier exigence artistique et envie de rendre l'art accessible ? Amatrice d'art, c'est surtout avec ses yeux de spécialiste de la stratégie, du marketing et des marques que Camille promène son regard impertinent sur le monde de la Culture, pour trouver des solutions à ces questions très actuelles. camille@cultureveille.fr

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer